Pour sa 5e édition, la formnext 2019 de Francfort confirme le boom d’un secteur encore émergent, celui de la fabrication additive.

Avec une augmentation de près de 35 % du nombre d’exposants et une progression de près de 28 % de la fréquentation par rapport à l’année précédente, la formnext, salon professionnel à la croissance la plus rapide, est considérée à juste titre comme le centre mondial de l’innovation dans le domaine de la fabrication additive et des processus connexes.

Alors que l’on dénombrait encore en 2018 un total de 632 exposants qui se présentaient sur environ 37 000 m², ils étaient cette année 852 exposants sur une surface de 53 000 m². Le nombre de visiteurs a également augmenté pour passer de 27 000 à peine à 34 500.

Impressions, tendances et temps forts – une visite à la formnext 2019

Entretien avec Dr. Christoph Wadenpohl, directeur d’Hosokawa Micron Powders GmbH, à la formnext 2019.

Les tendances de la formnext 2019 – du prototype à la production en série

Après avoir fait ses preuves dans la fabrication de prototypes, la fabrication additive a désormais conquis également le secteur industriel. Le côté « branché » qui l’entourait ces dernières années a fait place à une approche orientée solutions des méthodes d’impression en 3D.
Comme le montre la formnext 2019, la fabrication additive peut offrir une alternative ou un complément aux procédés classiques si l’on tient compte des processus et chronologies.

C’est ainsi que les exposants ont été nettement plus nombreux à présenter des solutions opérationnelles qui, à travers leur intégration dans les processus en amont et en aval, permettent de rendre la fabrication additive rentable.

formnext 2019 – perspectives et défis

En tant qu’experts du traitement et du broyage des poudres ultrafines destinées à la fabrication additive, nous devons faire face à de multiples défis en raison de cahiers des charges très spécifiques. Suivant les applications, le résultat doit déboucher sur diverses propriétés que le matériau de base ne possède pas forcément. S’agissant notamment du procédé d’impression en 3D à partir de plastiques que l’on broie à cet effet pour obtenir une poudre ultrafine, les capacités techniques du broyage sont limitées par le caractère contradictoire des exigences posées. Nous avons besoin d’experts en matériaux capables de résoudre cette quadrature du cercle.